Description - Chemin de Fer Fresse - Thillot

Title
Aller au contenu

Description

  
Le rêve de gosse, insufflé par son grand-père paternel, sous-chef au dépôt de Sarreguemines à l’Époque de la Compagnie des Chemins de Fer de l'ESTen 1938, puis SNCF, à laissé une trace indélébile dans son esprit. Dans sa quatorzième année en 1958, il à eu la chance de pouvoir monté dans la 140-C1 à l'invite du mécanicien Paul KERN et, de la conduire sur quelques centaine de mètres, cela restera à jamais gravé dans son esprit. Sa vocation venait de naître, qui ne vit jamais la jour grâce, à la compréhension de ses parents qui anéantirent son rêve à peine éclot !
A l'âge de la retraite, après avoir rendu visite à un vaporiste de Ramberviller Robert ANTOINE qui lui mis le pied à l'étrier  pour construire une vraie locomotive à vapeur, en lui faisant voir ce qu'il avait construit et, en l'envoyant voir le Chemin de Fer de Corgirnont dans le 52, la décision était prise.
Le virus le repris de plus bel ! Arrêtant ses constructions en 45 mm d'écartement, un locotracteur thermique en voie de 184 mm devait voir le jour, ainsi qu'un circuit à l'arrière de la propriété de sa femme qui le seconda dans ses constructions. Une 141-R, en voie de 127 mm vit le jours, elle nécessita 8 années et plus de 5600 heures de travail. Au décès de son épouse Brigitte et, pour se changer les idées, il construisit une locomotive électrique Allemande la E44 – 052 en voie de 184 mm, dont la particularité est de fonctionné avec un groupe électrogène tracter par la locomotive. A la suite de son remariage avec Natalia sa nouvelle épouse qui l’assiste dans son travail, ils firent la connaissance d'une personne qui travaille à la Médiathèque du Thillot, qui fit tant est si bien qu'un projet d'Exposition Ferroviaire  fut mis sur pied avec l'aide de la Directrice Mme Mangin et son bras droit Raissa CHARTON. Jean-Claude fît appel à ses collègues Alsaciens et, Lorrain qui répondirent Présents, et, c'est ainsi que l'idée de créer un club, pris corps dans l'esprit des participants. Tous avaient de superbes locomotives, mais pas de circuit pour jouer avec !
L'idée de construire un circuit germa dans l'esprit de J-C, les cheminots locaux pourraient faire circuler leur machines, et pourquoi ne pas ouvrir les circulations au public ?
Initialement le projet de circuit aurait du se faire autour de l'ancienne Hall à Marchandises du Thillot. Malheureusement après étude approfondie avec mes collègues, nous nous sommes aperçus que les possibilitées d'extension étaient inexistantes et, que dans un décor figé, l'attrait pour le public diminuerait dans le futur.
Nous voulions un réseau paysager, ou les 4 saisons font partie du décor changeant et, qui fasse que le public est envie de revenir, car il reste attractif au fil des ans, avec des extensions futures qui lui donne encore plus d'attractivité. Cette possibilité n'était malheureusement pas réalisable autour du projet de la halle à marchandises du Thillot malgré le bon vouloir de son Maire Michel MOUROT.
Au court d'un entretien privé avec le Maire de Fresse-sur-Moselle Dominique PEDUZZI, je lui ai posé la question sur le disponibilité d'un terrain afin de pouvoir construire notre réseau évolutif.
Après un certain délai de réflexion, il ma été répondu favorablement et, je me suis retrouvé porteur d'un projet auprès d'une oreille attentive à nos souhaits. L'Association du Chemin de Fer du Thillot, à donc été renommée CHEMIN de FER FRESSE – THILLOT et, nous sommes heureux de vous annoncer la naissance de son futur réseau grâce à la la Municipalité de Fresse-sur-Moselle.
Sur le plan ci-dessous, vous allez pouvoir découvrir le réseau de base, l'évolution dans le futur se prépare déjà, si l'on veut rester attractif auprès du public et des touristes.
L'avantage majeur du réseau, est de se trouver en bord de la Nationale 66, donc visible par le flux incessant des véhicules et, de disposer d'un parking existant ainsi que de parkings alentours, ce qui permettra aux futurs visiteurs de trouver une place pour se garer rapidement. Quelques partenaires et, non des moindres, se sont déjà manifester pour nous épauler dans ce beau projet qui apportera du Tourisme, et de la notoriété dans notre vallée délaissée de tous.

Le dernier projet retenu, à été élaboré à partir d'un relevé topographique sur le terrain ce qui nous à  permis d'établir un plan précis du circuit. Il va de soit que cette réalisation ne pourra être ouverte au public, que lorsque tout les travaux et la mise en sécurité des installations sera réalisé, ce qui va nécessité un certain temps. Personne ne peut s'avancer pour définir une date, le financement définitif n'étant pas encore réalisé.
Le circuit et en rouge gras,, le château d'eau le rond bleu, les ronds bruns les arbres, le tunnel en vert , les ponts en noir, la mare et le ruisseau en bleu, les extensions futures en vert. Et la photo de la E44 - 044 au 1/5 ème dans sa livrée définitive. . .
Retourner au contenu