Fabrications - Chemin de Fer Fresse - Thillot

Title
Aller au contenu

Fabrications

Pour sortir et préparer les locomotives pour la mise en tête d'un train, il faut pouvoir les sortir du dépôt, et placé cette locomotive sur la voie de sortie du dépôt et, le cas échéant amenée cette locomotive devant une baie de préparation situé à quelques 85 cm du sol, au moyen du pont transbordeur qui est en même temps un ascenseur à locomotive ; ce qui est indispensable pour une locomotive fonctionnant à la vapeur. Il faut pouvoir la préparée sans être à genoux, en train de se casser le cou pour faire le plein d'eau de la chaudière, et du tender, préparer et allumer le feu pour amener la chaudière au timbre, c'est à dire à la pression requise pour le bon fonctionnement de la locomotive. Ensuite la locomotive au timbre est redescendue et placée sur la voie de sortie du dépôt pour recevoir ses wagons.
En résumé, le pont transbordeur, sert à mettre en place les locomotives aussi bien sur les baies de préparation, que de les redescendre pour les mettre sur la voie de sortie du dépôt. Dans les dépôts SNCF, jusqu'en  1972  un pont tournant, était utilisé, comme celui qui sera construit pour permettre de mettre en place la locomotive dans le bon sens de la marche,  comme celui de Sarreguemines dernier dépôt vapeur actif  en France dont il ne reste plus rien aujourd'hui ! !

Les vis ont été usinées, reste maintenant à alésé les pignons moteur, a les bloquer sur les vis, ensuite fixé les écrous dans leur logement respectif, et mettre en place. Ensuite je vais assembler le pont, délimiter l'emplacement des pignons de renvoi , et voir pour placer le moto-réducteur ainsi que sa commande. L'expérience que j'ai pu avoir , avec la réalisation de mon pont transbordeur sur mon circuit ma été  précieuse pour la fabrication de celui du C.F.F.T. !
J' ai terminé l'assemblage des vis et pignons, maintenant il faut que je fixe les écrous sur les boites recevant la traverse qui supporte les rails.
J'attends les dernières pièces supportant les traverses support des rails... Vendredi 7/2,  j'ai réceptionné les futures rails du pont transbordeur, et ce week-end , jai usiné les pignons de renvois de la chaîne de commande des vis de l'ascenseur. Demain  11/02 , avec Gérard, nous allons procéder à l'assemblage des différentes parties du pont transbordeur ascenseur afin de positionné les pignons .

Depuis le 12 Décembre 2019, La fabrication de la E44 - 044 à commencé . Gérard Mannis qui ma rejoint à l'atelier, à commencer la réalisation des boîtes d'essieux sous mes conseils bienveillant, je peux dire qu'il est attentionné au travail, donc on peut lui faire confiance, il est une oreille attentive, et j'ai beaucoup de plaisir à transmettre un savoir faire. La fabrication des boîtes palier avance doucement, il y à pas mal de travail dessus.
ce jour 24 Janvier, j'ai commencé l'usinage de grosse pièce, dont la traverse principale de liaison de boggie en 20 mm d'épaisseur ! Aujourd'hui 5 Février, nous avons terminer les traverses du pont transbordeur avec les trous de fixation des rails. Sous peu nous allons procéer au montage de l'ensemble , afin de déterminer l'emplacement exact des pignons de renvois sur le réducteur. Les boîtes palier sont terminées ; reste à les mettres en peinture, et procéder à leur assemblage. Nous avons aussi commencer l'usinage du premier flanc de boggie avec ses nombreux trous et filetage à faire.  La maquette de la E44 - 044  telle qu'elle se présentera à intégré le site ; à vous de la découvrir... La plieuse à aussi reçue ses butées définitives ... Enfin !
Usinage du premier flanc de boggie , pas moins de 46 trous  du Ø 3,2 au Ø M8 sont nécessaires, donc pas mal de temps entre tracage, pointage,  perçage, taraudage et, lamage ... environ 4 h !
7/02 , Finition et montage du demi boggie avec les boîtes paliers, et distributeur d'huile de graissage des bôites. . . Aujourd'hui 10/02, pliage de traverses de tanponnement en acier de 5 mm ... 11/02, avec Gérard finition de la traverse de tamponnement et fixation sur le demi-boggie, pour voir ce que cela va donner.... J'ai repris la fabrication des pantographes après avoir améliorer ma perceuse (lien), parce que, j'en avais marre des copeaux et, du lubrifiant partout !
Retourner au contenu